17/04/2007

Des fusils et des balles

Peut-on continuer à garder son fusil militaire et sa boîte de cartouches à la maison?

Après le carnage de Virginie et le massacre du forcené de Baden qui tue un vieillard parce qu'il s'est engueulé avec le patron du casion local, cette position est devenue franchement indéfendable.

Je n'ai pas de fusil ni de balles dans mes armoires mais je dois dire que, jusqu'ici, j'ai été plutôt favorable au maintien de l'arme militaire à la maison, par attachement à Guillaume Tell, par fidélité à une des traditions les plus typiquement suisses. Mais après Columbine, Zoug, Baden et Virginia Tech, il faut se faire une raison: rendons les fusils et les cartouches aux arsenaux militaires.

Car les faits montrent que ces événements sont parfaitement similaires. Si la violence collective tend à diminuer en Occident  - quoique la violence dans les stades permette d'en douter - tout montre qu'elle tend à se privatiser, à s'incarner dans les individus. Entre le forcené de Zoug et celui de Virginia Tech, il n'y a pas de différence. Ce phénomène d'invidus instables qui pètent les plombs et massacrent leurs concitoyens avant de se faire sauter la cervelle se généralise dans tous les pays où l'accès aux armes est facile.

La Commission de sécurité du Conseil des Etats a ouvert une brèche hier en acceptant d'interdire les munitions à domicile mais pas le fusil. Art de couper la poire en deux? Demi-mesure? Oui, à coup sûr, mais c'est déjà un premier pas.

 

 

 

 

09:25 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

La voiture étant bien plus dangereuse, il faut la laisser au garage et mettre les roues à la cave ! Plus sérieusement, si quelqu'un veut utiliser une arme, il ira l'acheter ,ou la voler, après agression, chez l'armurier ! Il faut également retirer du commerce les couteaux à longue lame et bout pointu, les alumettes car un enfant peut se brûler, les allumes-gaz car nous pouvons prendre feux si la cuisinière n'est pas correctement allumée, les lits car c'est là qu'il y a le plus de décès ! etc. La politique aussi est dangereuse, surtout pour les citoyens qui n'ont bientôt plus de liberté ! Pour information, je n'ai jamais eu d'arme car, à l'armée, j'étais musicien !

Écrit par : Octave Vairgebel | 17/04/2007

Ne faisons pas d'amalgame entre ce qui s'est passé aux USA et la situation en Suisse, je suis pour le droit à la possession d'arme civile et militaire..Faut-il interdire les armes à l'ensemble de la population sous prétexte que quelques individus en abusent..C'est comme si à cause des morts sur la route on interdiait aux gens de se déplacer en voiture sous prétexte que c'est dangeureux..Malheureusement la théorie du zéro mort partout est une utopie!
Et soyons conscîent que si l'on venait à interdire les armes militaires, ce serait la fin des tirs obligatoires, les stands ne seront plus subventionnés, donc ce serait la mort du tir sportif, qui est un sport national et populaire chez nous! Donc, l'émotion passée restons pragmatique!

Écrit par : Nicolas | 18/04/2007

Si les forcenés de Columbine, Zoug et d'ailleurs avaient décidé, dans un moment de folie ou après avoir mûrement réfléchi leur acte, de foncer dans une foule avec leur véhicule, voudriez-vous priver de leur voiture l'ensemble d'une population ?

Certainement pas ! Alors pourquoi vouloir pénaliser nombre de collectionneurs et tireurs parfaitement sains d'esprit et conscients de leurs responsabilités.

Toutes les statistiques officielles (je ne parle pas ici de celles du Dr KILLIAS qui sont pour le moins douteuses) démontrent que la criminalité avec des armes à feu est nettement inférieure dans notre pays que dans ceux qui nous entourent, ceci nonobstant le fait que les Suisses possèdent beaucoup plus d'armes que nos voisins. Cherchez l'erreur et laissez nous pratiquer notre sport ou notre hobby dans le respect d'une loi suffisamment restrictive. Quant aux délinquants qui veulent se procurer une arme, croyez bien que ce n'est pas chez les collectionneurs honnêtes qu'ils vont faire leur marché !

Meilleures salutations.
Christian

Écrit par : chris | 18/04/2007

Une arme est conçue pour une chose (et rien qu'une chose) : tuer.
Une voiture est conçue pour une chose : se déplacer.
Je pense que la comparaison n'a pas lieu d'être entre une arme et un vehicule.
Le vehicule, certes, peut devenir une "arme" mortelle suite à un accident, c'est un danger potentiel, mais il n'est pas une arme en soi.
Au niveau de la loi, et des représentations collectives, aux Etats-Unis les armes n'ont pas la même signification qu'en Suisse. La comparaison est aussi à nuancer.
Le fusil de l'armée à la maison, oui, c'est beau la tradition, cela donne de quoi y croire encore... mais la Suisse (oui, elle aussi) est inscrite dans un monde où il faut réinventer et re-évaluer même les plus profondes traditions au nom d'une paix sociale et nationale sans pourtant que les collectionneurs et sportifs se voient privés de leur liberté.
Prévenir, c'est guerir...

Écrit par : Venustrenght | 26/08/2007

Les commentaires sont fermés.