31/10/2007

Démocraties ou dynasties?

Bush père, Bush fils. Monsieur Kirchner et maintenant Madame. Et demain ce sera peut-être au tour de Madame Clinton de succéder à Monsieur dans le Bureau ovale. On ne peut que se réjouir qu'une femme vienne d'accéder à la plus haute fonction argentine. Mais n'y a-t-il pas de quoi s'inquiéter à l'idée que la transmission des rênes de grands Etats démocratiques du mari à l'épouse ou du père au fils tend à se généraliser depuis quinze ans?

On dirait que nos démocraties fatiguées cèdent à la tentation dynastique, comme si elles n'avaient plus assez de forces vives pour renouveler leur personnel dirigeant. Le silence et l'acceptation tacite qui accompagnent ces étranges passations de pouvoir, et qui rappellent fort les meilleures traditions monarchiques, sont d'autant plus frappants qu'un tonnerre de critiques avait accueilli l'éventuel recyclage de Vladimir Poutine en premier ministre de la Russie. Lui, pourtant, accepterait de descendre d'une marche et ne ferait pas monter sa femme ou l'un de ses enfants sur le trône. Et sa démarche ne serait pas moins légale ni moins "démocratique" que celle des Bush, des Clinton ou des Kirchner.

J'avoue que cette évolution me laisse franchement perplexe, même si l'on est désormais certain que Cécilia n'a aucunement l'ambition de succéder à son ex-mari...

10:20 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Hélas, vous comparez les poires avec les pommes. Ce qui survient en Argentine, ce qui est arrivé au States et ce qui s'y prépare - peut-être, se base toujours sur une volonté populaire et donc de manière démocratique. En revanche, le cas de la Russie est bien différent, vous le savez bien. Enfin, il faut avouer qu'il s'agit d'un épiphénomène, si l'on considère que notre globe est composé d'environ 198 nations indépendantes. Pas de quoi fouetter un chat.

Écrit par : Dixit | 02/11/2007

Monsieur Mettan,

Vous me faites vraiment peur! Je n'avais jamais pensé à ça!
Après vous avoir lu, hier soir, j'ai fait un cauchemar épouvantable: Dans un sommeil très agité, j'ai rêvé qu'il existait une dynastie Brélaz.... Oui, vous avez bien lu! L'icône restait à Berne et devenait Conseiller fédéral. Sa femme, Marie-Ange, reprenait la Syndicature. L'horreur intégrale! Vous vous rendez compte une femme politique (sic) qui n'a (presque) pas d'estomac! Par contre Lui***, ça fait longtemps que chacun sait que, politiquement, il a les yeux encore bien plus gros que le ventre!

*** Je mets toujours une Majuscule lorsque je parle de Dieu ou de ses Saints. On ne sait jamais! Si Pascal devait avoir raison avec son pari!

Écrit par : L'anar de droite | 03/11/2007

Les commentaires sont fermés.