22/11/2007

Fumée blanche à la Tour Baudet!

Il aura fallu 12 heures de débats à la commission des finances mercredi dernier pour accoucher d'un budget. Mais au moins a-t-on abouti à un résultat acceptable.

Avec un boni de 66 millions au lieu d'un déficit de 120 millions, les choses se présentent enfin sous un jour meilleur pour les Genevois. Grâce au bond prodigieux des recettes fiscale surtout.

D'un côté, les collaborateurs de l'Etat toucheront leur indexation et leurs primes, ce qui n'est que justice après des années de vaches maigres et une différence salariale qui s'accentue avec le privé, en plein boom.

Et de l'autre, une majorité de députés a voulu maintenir une certaine pression sur le Conseil d'Etat en l'incitant à poursuivre les efforts de réduction du nombre de fonctionnaires et la baisse des dépenses générales annoncés dans le discours de Saint-Pierre. A Genève, le retour aux vaches grasses est toujours pernicieux car il démultiplie les exigences de tous : syndicats, services, subventionnés, députés à la solde d'intérêts catégoriels redoublent d'efforts pour accroître leur part de gâteau.

C'est pour éviter de retomber dans les mauvaises habitudes et signifier que le retour aux bénéfices ne doit pas être une incitation aux gaspillages que le budget dépenses a été réduit d'une trentaine de millions. Une pilule point trop amère puisqu'elle représente à peine 0,5% du budget de l'Etat.

08:55 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Un budget excédentaire ? Quelle horreur ? Comment donc nos destructeur du bien commun vont-il justifier le démantèlement de l'Etat ? Ah mais oui, j'oubliais, il suffit de couper encore un peu plus le entrées financières et demander une baisse d'impot.

On parie ?

MM. Weiss et Luscher, à vous la parole !

Écrit par : Dji | 22/11/2007

Monsieur Mettan,

Pour que ce budget oist acceptable, il faut qu'il contienne un abaissement de la dette!

Le boni de 66 millions est de la poudre aux yeux, ce boni devrait être supérieur au déficit prévu car il y a bien 20 ans aau moins que notre économie n'a pas été aussi puissante.

Ce budget que vous annoncez en claironnant devrait plutôt vous faire rougie de honte.

mais il est vrai que le PDC est toujours content, il lui suffit de regarder de quel côté souffle le vent majoritaire.

Écrit par : C-.A Bitz, | 22/11/2007

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Guy,

quel plaisir de voir que vous n'avez pas baissé les bras suite à votre "défaite" lors de la dernière élection.

M. Blitz ne doit pas être au fait du fonctionnement de nos institutions... car ce n'est pas le PDC qui est en charge des finances cantonales, mais bien un Vert du nom de M. Hiller.

Cette parenthèse refermée, je salue votre repsonsabilisation face à ce "plus" que nos finances affichent... sans doute que le versement de la BNS y est pour quelque chose. Je vous rejoins dans votre analyse, mais aussi je vous enjoins à ne pas faire des économies là où ou d'autres partis le souhaiteraient.

En somme restez vous même M. Mettan et continuez comme vous le faites : étude et compréhension des dossiers, propositions de solutions, veille constante...

Les citoyen(ne)s savent reconnaître celles et ceux qui travaillent pour eux sans fanfaronner, sans mots déplacés...

J'ose dire que vous avez l'envergure d'un serviteur de l'Etat avec ce qu'Etat signifie.

Bien à vous Guy,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 22/11/2007

SI je ne suis pas a fait des affaires, Stéphane ne sait pas lire.

Par ailleurs, Stéphane me semble plutôt dans le genre fayot et s'ingénie à passer de la pommade à tout le monde sauf à ceux qui représentent la majorité des Genevois.

Une attitude assez PDC en somme!

Pour le reste, je persiste à dire que ce budget n'est pas satisfaisant, même s'il va dans le bon sens.

A voir certains investissements faits par l'Etat on peut, sans risque de se tromper, dire que l'Etat est dans un drôle d'état.

Et ça ce n'est pas la pommade passée aux élus qui va le faire changer.

Cordialement quand même,

Écrit par : C-A Bitz | 23/11/2007

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Bitz,

reconnaître à un politique du talent n'est pas ce que j'appellerai du "fayotage". Je ne suis pas plus PDC qu'autres.

Les querelles purement partisanes m'intéressent guère, je prône la politique du résultat. La seule qui compte d'ailleurs.

A titre d'information le parti majoritaire à Genève n'est pas le PDC... si jamais.

Donc, je le répète, M. Mettan a beaucoup de mérite, c'est un homme capable, et je suis bien heureux qu'il y ait des politiques de cette envergure dans notre canton qu'ils soient PDC ou pas.

Bien à vous M. Bitz,

Stéphane


PS. Avec mes excuses Guy pour avoir utiliser votre blog pour répondre.

Écrit par : Stéphane | 23/11/2007

Cher Stéphane,

Pour répondre à côté des interventions vous faites exprès ou vous prenez des cours?

Vous êtes coteleux et je trouve ça détestable.
C'es tout.

Écrit par : C-A Bitz | 23/11/2007

Merci à Stéphane, que je connais hélas pas, pour ses messages réconfortants. Ses témoignages recoupent ceux que je reçois dans la rue, au marché, de la part des vraies gens, qui sont outrés par le comportement médiocre et acrimonieux de certains politticiens genevois. Mieux vaut donc laisser M. Bitz à ses aigreurs.

Écrit par : Guy Mettan | 30/11/2007

Les commentaires sont fermés.