07/01/2009

Les marins, ces derniers héros

Le sauvetage spectaculaire de Jean Le Cam par son concurrent Vincent Riou dans les eaux glacées du Cap Horn redonne vraiment du baume au coeur en ce début d'une année qui s'annonce difficile. C'est la deuxième fois qu'un navigateur se déroute pour porter secours à l'un de ses rivaux en difficulté dans la course du Vendée Globe. Les marins seraient-ils les derniers héros de notre temps, courageux, solidaires et libérés de cette funeste contrainte de gagner?

On le dirait bien.

Après des années d'apologie des grands patrons et d'odes aux bonus et aux salaires extravagants des tycoons de la finance censés incarner ce qui se fait de mieux en matière d'ambition humaine, le désintéressement d'hommes solitaires livrés à la furie des éléments fait plaisir à voir et tranche sur les turpitudes et la cupidité des Maddof et autres Ospel.

Merci aux Wavre, Stamm, Le Cam, Le Cléac'h, Jourdain, Desjoyaux  et à ces fous qui nous rappellent ces vérités élémentaires!

Commentaires

Guy Mettan@ Que vous le vouliez ou non, votre nom est lié à une certaine intelligentsia genevoise et suisse. Vous incarnez des valeurs de la droite PDC, ouverte et humaniste comme on dit chez Edipresse. Vous donnez dans le festival de philosophie à St-Mos, c'est dire si vous êtes intelligent.
Alors relisez votre prose et répondez à cette question : quelle différence entre ces marins et les les tennismen, les pilotes de F1 et autres ?
Aucune, depuis que les communications modernes sont ce qu'elles sont.
Alors pourquoi ce billet ? Vous êtes copain avec Dominique Wavre ? Vous n'avez rien d'intelligent à dire ?

Écrit par : Géo | 07/01/2009

@ Géo

Guy Mettan est encore bien lisible, même si l'on ne comprend pas l'intention de son article.

Allez consulter le blog de son collègue de parti, François Velen, vous m'en direz des nouvelles.

Bien à vous,

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 07/01/2009

... Et pourquoi oublier le "Dakar" qui roule ou se déroule en ... Amérique du Sud ?

Une preuve de plus que les Français ne sont pas très "fortiches" en géographie. Peut-être parce qu'ils sont, en général, encore plus nuls en langues étrangères: ils ne peuvent faire la différence entre Espagnol et Dioula.

Écrit par : Père Siffleur | 07/01/2009

Et assez nuls en géopolitique : un des premiers attentats alkaïdesque a eu lieu à Buenos Aires. Beaucoup d'Arabes. Beaucoup de Juifs...
Mais bon.
Les altermondialistes ne peuvent que se frotter les mains...

Écrit par : Géo | 07/01/2009

Les commentaires sont fermés.