L’homme et l’animal, une relation catastrophique

Imprimer

Peut-on exploiter les animaux, extraire leur lait, leur peau, leur viande? Séparer les petits des mères et les faire travailler comme bêtes de somme ? Les obliger à pondre et à engraisser en batterie ? Les enfermer et les priver de tout contact avec leur milieu de vie naturel ? Les forcer au cannibalisme en les nourrissant de la farine de leurs congénères ?  Les massacrer à grande échelle dans des abattoirs géants mais discrets ? Les exterminer en tant qu’espèces, comme le thon rouge, la baleine ou le gorille, pour en faire des sushis ou des condiments censés favoriser la virilité masculine ?

A toutes ces questions, le commun des humains, pris d’un sentiment soudain de compassion et de révolte, a tendance à répondre non. Et pourtant c’est ce que l’homme, en tant qu’espèce, pratique tous les jours, chaque minute de chaque jour, depuis deux à trois mille ans. La votation du 7 mars sur la protection des animaux et, notamment, sur leur droit à disposer d’un avocat, a le mérite de mettre le doigt sur la grande hypocrisie qui entache, dans la civilisation industrielle occidentale en tout cas, la relation entre humains et animaux.

 

 

 

Au moment où l’homme s’interroge sur ce qui fait son humanité et sur son rapport destructeur à la nature et à l’occasion du bicentenaire de la naissance du grand naturaliste anglais Darwin, le 5e Festival francophone de philosophie, qui s’est déroulé à Saint-Maurice en septembre dernier, a tenté de faire le point sur le rapport de l’Homme à l’Animal, ces jumeaux qui se ressemblent tellement et que tout oppose à la fois.

Petit rappel historique et culturel d’abord. Si la relation entre les hommes et les animaux a toujours fait problème, aucune civilisation, aucune culture ne l’a esquivée. Plusieurs religions, comme le jaïnisme, le bouddhisme et l’hindouisme, en vertu de la croyance à la réincarnation, ont même érigé le respect de la vie animale en principe sacré, bannissant toute consommation de viande. Idem pour les chamanes sibériens et nord-américains. Et celles qui se réclamaient de l’héritage grec et chrétien en ont toujours débattu : à chaque époque, il s’est trouvé de vigoureux défenseurs des animaux.

D’Epictète (« tant que les hommes massacreront les animaux, ils s’entretueront » à Boris Cyrulnik (« quand les hommes comprendront ce qu’ils ont fait aux animaux, ils se mettront à pleurer »), en passant par Saint-François d’Assise qui parlait aux oiseaux, les théologiens médiévaux qui se demandaient si les animaux avaient une âme (ce qui était en tout cas une manière de els mettre sur le même pied que les femmes !) à Descartes et sa théorie des animaux-machines, l’animal a toujours eu ses défenseurs même s’ils concluaient qu’il était d’un rang inférieur à l’homme. La morale et l’éthique se sont souvent rangées aux côtés de l’animal pour le protéger.

Depuis Darwin, qui a détrôné le rôle central de l’homme dans l’évolution en le mettant au bout de la chaîne et non au commencement, c’est à une troisième révolution copernicienne que nous sommes désormais invités et qui est désormais au centre du débat contemporain. L’enjeu est d’importance puisqu’il ne s’agit rien moins que de la place de l’homme dans la hiérarchie de la vie. Darwin puis les progrès de la génétique ont en effet établi que l’homme n’est qu’un singe comme un autre et que, génétiquement parlant, il ne diffère pas plus du chimpanzé ou du bonobo qu’un orang-outan se distingue d’un gorille. Parallèlement, les éthologues et les primatologues, à la suite de Konrad Lorenz, de Jane Goodall et d’innombrables autres chercheurs ont démontré que les animaux possédaient un psychisme, une intériorité, une spontanéité et des sentiments au moins aussi puissants que ceux des hommes à défaut d’être identiques. Ce que les paysans éleveurs de vaches et de cochons savaient d’ailleurs depuis des siècles même s’ils ne l’exprimaient pas en termes scientifiques.

Aujourd’hui, et sans tomber dans l’anthropomorphisme, on sait que les animaux parlent (même s’ils n’ont pas de langage verbal), pensent (car ils peuvent se projeter dans l’avenir dans une certaine mesure), échangent et possèdent une certaine conscience d’eux-mêmes et des autres.

Cette prise de conscience de la parenté profonde homme-animal s’est faite alors que l’exploitation de l’animal par l’homme a pris des dimensions industrielles, avec les élevages et la pêche de masse, et que la biodiversité animale se réduit comme peau de chagrin.

A partir de là, deux camps s’affrontent, celui des humanistes, pour qui Homme et Animal ont non seulement des différences de degré mais de nature, et celui des anti-spécistes, pour qui établir des distinguos entre espèces vivantes relève de la casuistique et pour qui le « spécisme » anti-animal n’est qu’une forme de racisme.

Deux champions, tous deux nord-américains, se sont illustrés dans la défense de l’anti-spécisme, le célèbre philosophe utilitariste Peter Singer, auteur d’une célèbre Libération des animaux en 1975, et Tom Regan, professeur de philosophie morale à l’Université de Raleigh. Le premier soutient « qu'il ne peut y avoir aucune raison — hormis le désir égoïste de préserver les privilèges du groupe exploiteur — de refuser d'étendre le principe fondamental d'égalité de considération des intérêts aux membres des autres espèces ».

Le second, auteur d’une Défense des droits des Animaux en 1983, milite pour l'abolition totale de l'utilisation des animaux dans les sciences, l'élimination totale de l'élevage à des fins commerciales et l'interdiction totale de la chasse pour le sport et le commerce ainsi que l'interdiction du piégeage. » De son côté, la revue Les Cahiers antispécistes []estestime que le spécisme est l’idéologie qui justifie et impose l’exploitation et l’utilisation des animaux par les humains de manières qui ne seraient pas acceptées si les victimes étaient humaines.

En face, les humanistes, notamment chrétiens, pensent que le dogme selon lequel l'Homme est créé à l'image de Dieu (mais pas les autres animaux) est en contradiction directe avec la doctrine de l'égalité en dignité des espèces. Pour un chrétien, les autres espèces ont été créées par Dieu pour servir à l'Homme : même si elles méritent le respect que leur confère le statut de créatures de Dieu, elles restent inférieures et n'ont pas droit au salut, ni aux sacrements, résume Wikipedia.

En réalité, les deux camps ne sont pas imperméables et les fronts ne sont pas figés. Le problème est que le débat reste confiné aux philosophes, moralistes, éthologues et autres théologiens et que pendant ce temps la disparition des espèces animales s’accélère et le respect des animaux tant sauvages que domestiques – que penser de l’animal-sucrerie qu’on cajole avant de l’abandonner à la SPA ? – ne progresse guère…

Lien permanent 40 commentaires

Commentaires

  • Réflexions de citadin, sans racines campagnardes ou qui les a oubliées, voire reniées, qui démontre combien la ville est "malsaine".

    Tous les enfants devraient être obligés d'élever des lapins, puis de les tuer pour les vendre. Ce serait une manière très formatrice de se faire de l'argent de poche.

    Les petits campagnards, qui voient régulièrement partir le veau, la vache et le cochon pour l'abattoir, seraient exemptés.

  • Réflexion de citadin qui est pour la présence du loup dans nos contrées, se gargarise de grandes considérations anti-spécistes, et n'en a rien foutre des massacres de troupeaux de moutons dus aux loups (et aux chiens), ni de ce que pensent les éleveurs qui voient tout leur travail réduit à néant de par la volonté de quelques snobs des villes qui se prétendent "amis de la nature"...

  • Dans mon expérience africaine, j'ai souvent été confronté à des animaux sauvages, à des humains sauvages aussi, d'ailleurs. La race dominante est l'homme, qui doit le rester et ne tolérer aucune autre race vivante à proximité. De même qu'en politique, la race dominante est l'UDC, qui doit le rester et ne tolérer aucune autre formation.

  • pourtant m mettan vous avez voté contre les avocats pour les animaux !!!

    mais on vous connait vous allez ou va le vent.. heureusement dans votre parti ils ne sont pas tous comme vous

  • @Fred, Les animaux auront le droits de choisir leur avocat?

    S'ils préfèrent engager un ours tueur à gage ou s'ils n'aiment pas les avocats, auront t'il le droit d'être défendu par leur propriétaire?

    le pourront-il?

    Dans ce cas, pourquoi des avocats défendront des animaux dont la parole n'est pas écoutée?

  • Cher Président,

    Wow! Enfin un avocat pour nos chers petits animaux....! Le problème est que lorsque nous envyons une plainte pour mauvais traitements infligés à un animal, c'est la gendarmerie ou la police qui intervient au départ, pour faire une enquête. Faute de temps et d'effectif nécessaires, et surtout si le gendarme en question, n'est pas nécessairement l'ami des animaux, il doit "pondre" un rapport, après quoi le juge décide de ce qu'il va faire. Le TPI (Tribunal de Première instance) étant débordé, va très rapidement expédié ce dossier, et très souvent faute de preuves suffisantes ou de temps, le dossier sera classé sans suite. Si vous obtenez une réponse et si vous souhaitez continuer la plainte, c'est à vos risques et périls, car vous risquez de payer très cher votre démarche à cause des procédures qui sont très coûteuses. Ma question est toute simple: "Comment voulez-vous qu'un avocat puisse défendre les animaux, si ceux qui reçoivent cette plainte, ne peuvent agir faute de preuves suffisantes, et faute d'effectifs nécessaires? Il ne suffit pas de mettre un avocat sur place, mais il faudrait ouvrir tout un départment, qui pourrait appuyer ces démarches et faire fonctionner la machine, en faveur des demandeurs et des animaux. Vous qui êtes au Grand Conseil, peut-être pouvez-vous faire étudier ce problème. Je connais personnellement beaucoup de plaintes qui n'ont jamais aboutis à cause de ces deux critères....mais certes, l'idée est très bonne. De plus, il y a certain gendarmes qui prennent de haut ce genre de plaintes, en vous lançant à la figure qu'ils ont mieux à faire ailleurs et qu'ils n'ont pas le temps pour cela. Si vous insistez, il vous traite de "foufou" ou de "fofolle".....d'un air moqueur..!
    Il n'y a que la SPA qui sait comment agir, et qui agit vraiment! Ils viennent et prennent l'animal souffrant.
    Bonne continuation dans cette démarche quand même que je soutiens!
    Esmé

  • Que d'inepties dans les commentaires de Scipion et Geo !! Comme ça l'homme serait une race ?!! L'homo sapiens est une espèce de primate, pas une race. Nous sommes aussi des animaux, pas si évolués que ça si on se fie à vos commentaires. Vous ne supportez pas la présence d'autres animaux à vos côtés ? Allez vivre dans le désert ! Vous aurez ainsi le temps de lire et d'enrichir votre précieux cerveau d'humain.

  • Aliette, encore une bonne femme qui veut nous donner des leçons. Retournez donc à votre cuisine et laissez les hommes parler de choses sérieuses que vous ne pouvez comprendre!

  • Cher Président et chers amis internautes,

    Il m'est arrivé de refuser la résidence dans un pays, parce que j'estimais que les animaux étaient maltraités, cela me devenais insupportable. Malheureusement, il y a des pays qui n'ont aucun respect pour la cause animale, mais je trouvais que notre pays, la Suisse, était un des pays le plus respectueux en ce qui concerne la cause animale, j'étais très fière de cela, et je me ventais devant mes copines, alors jeune étudiante, mais j'ignorais le traitement infligé aux porcs dans certaines fermes, sans parler de l'abattoir qui amène le meilleur ami de l'homme là-bas, à titre régulier, et qui est notre "cheval" chéri, mes amis. Cet animal, qui a aidé l'homme par le passé et qui pour certains américains,a beaucoup contribué à la construction de leur continent, que nous connaissons aujourd'hui. Les amérindiens, savaient parlé avec les chevaux et les comprenaient fort bien. Ce sont huit (8) "mustangs" arrivés d'Espagne en bateau, qui sont à l'origine de toute la cavalerie américaine actuelle, imaginez-vous cela?
    Aujourd'hui, le pire c'est que la fourure est devenue denouveau à la mode, et certains foureurs même aujourd'hui, se ventent de cela, dans certaines émissions de télévisions. J'espère que notre pays, qui a une des meilleures réputations pour le respect des droits de l'animal ne retombera pas dans cette mode qui est à l'origine de la souffrance de certains animaux. Je ne m'appelle pas Brigitte Bardot, mais j'espère de tout mon coeur, que nous ne retombons pas dans cette mode, à ce moment là, notre nouvel et futur avocat aura fort à faire, avec les associations animales qui ne vont pas lâcher ce problème. Bon courage mesdames et messieurs et aidons nos amis les bêtes.Soyons à la hauteur de notre réputation mondiale en matière de respect des droits des animaux.
    Bonne journée à tous.
    Esmé

  • Quel ennui s'il n'y avait que des hommes ,du béton, du goudron et qu'un environnement dénaturé sans animaux.
    En Nouvelle Zeland ils ont créé le droit des animaux et tuer un primate devrait être considéré comme un crime au même titre qu'un homicide.

    Hervé

  • Chers internautes,

    Feu mes deux chats d'alors, m'ont sauvés de deux incendies et d'un braquage, je ne les oublierais jamais, je leur dois beaucoup, figurez-vous cela, des chats capables de vous sauvez....il faut le faire. Non, mes amis, les animaux ne sont pas si bêtes que l'on croit...!
    Excellente journée à tous!
    Esmé

  • Chers amis,

    J'ai lu quelque part, très certainement dans notre Tribune chérie, qu'il y a une commune qui souhaite se débarasser de ses chats érants pour de multiples raisons. Juste pour un rappel, les chats certes chassent les oiseaux, mais ils chassent les souris et font fuir les rats aussi... au nombre de souris et de rats que nous connaissons aujourd'hui, il faudrait plutôt donner à manger de temps à autre à ces chats des croquettes ou un petit quelque chose pour leur venir en aide, et faire stériliser ceux qui ont en besoin.
    Nous faisons cela en ville de Genève, dans certains quartiers. Nous sommes heureux de constater que l'on vois moins de souris et de rats courir à tout bout de champ, en tous les cas dans mon quartier, car nous étions envahis....!
    Puis l'un ne va pas sans l'autre, n'oublions surtout pas que les chats d'Eygpte, à l'époque des pharaons ont sauvés la population de la famine. Il y avait une très grosse sécheresse et beaucoup de souris et de rats, les égyptiens n'avaient plus de céréales dans leur greniers. En l'occurrence, ils ont ramenés des chats du Tibet par bateau, qui ont mangés les souris et les égyptiens ont retrouvés leur blé et la famine a disparue. Depuis le chat est devenu un Dieu parmi les autres au temps des pharaons, et la déesse "Bastet", qui est une déesse chat, devint la déesse de la fécondité.....!
    Bonne journée à tous!
    Esmé

  • l'animal est bien supérieur à l'homme n'ayant pas la parole, qui est souvent abjecte et nous détruit, seule l'expression de l'animal nous ...

  • bon blog.

  • Howdy, I read your blog occasionally and i own a similar one and i was just wondering if you get a lot of spam comments? If so how do you prevent it, any plugin or anything you can advise? I get so much lately it's driving me mad so any assistance is very much appreciated.

  • Hello, I found my blog by simply blooper i was incisive Yahoo for personal opinion idea humble opinion just like this individuals stumbled winning your own blog, I must recommend your web is extremely impressive I only dearest our take a look, its fantastic!. I don’t have the right time that back for abundant peruse your current website however I need bookmarked it and also signed up for your RSS feeds. I will be back in each day or perhaps two. credit for that super site.

  • Nicely done mate. I agree most of what was written right here & this would certainly make myself wanna return to your blog! Bookmarked!

  • Blogging keeps me insane. Keep up all the positive work. I too love to blog. I found this one to be very informative.

  • Really? It really is excellent to witness anyone finally begin addressing this stuff, however I’m still not really certain how much I agree with you on it all. I subscribed to your rss feed though and will certainly keep following your writing and possibly down the road I may chime in once again in much more detail. Cheers for blogging though!

  • Not long ago, I Did Not Give A Lot of Thought to Leaving comments on website page and postponements Have Placed Events Manager less. Reading by Means of your enjoyable post, Will assist me to do so Sometimes.
    This is a really good read for me, That You Must admitted are One of the best bloggers I ever saw.Thanks for posting this informative article.

  • Nicely done mate. I agree most of what was written right here & this would certainly make myself wanna return to your blog! Bookmarked!

  • Blogging Keeps me insane. Keep up All the positive work. I too love to blog. I found this very informative one-to-Be.

  • Okay article. I just became aware of your blog and desired to say I have really enjoyed reading your opinions. Any way I’ll be subscribing in your feed and Lets hope you post again soon.

  • Hello, I found my blog by simply blooper i was incisive Yahoo for personal opinion idea humble opinion just like this individuals stumbled winning your own blog, I must recommend your web is extremely impressive I only dearest our take a look, its fantastic!. I don’t have the right time that back for abundant peruse your current website however I need bookmarked it and also signed up for your RSS feeds. I will be back in each day or perhaps two. credit for that super site.

  • Hello, I found my blog by simply blooper i was incisive Yahoo for personal opinion idea humble opinion just like this individuals stumbled winning your own blog, I must recommend your web is extremely impressive I only dearest our take a look, its fantastic!. I don’t have the right time that back for abundant peruse your current website however I need bookmarked it and also signed up for your RSS feeds. I will be back in each day or perhaps two. credit for that super site.

  • Okay article. I just became aware of your blog and desired to say I have really enjoyed reading your opinions. Any way I’ll be subscribing in your feed and Lets hope you post again soon.

  • Really? It really is excellent to witness anyone finally begin addressing this stuff, however I’m still not really certain how much I agree with you on it all. I subscribed to your rss feed though and will certainly keep following your writing and possibly down the road I may chime in once again in much more detail. Cheers for blogging though!

  • Blogging keeps me insane. Keep up all the positive work. I too love to blog. I found this one to be very informative.

  • Hello, I found my blog by Simply blooper i was incisive Yahoo for personal opinion idea humble opinion just like this winning Individuals stumbled Your Own Blog, I must recommend your web is Extremely impressive dearest o I only take a look, ITS fantastic!. I Do not Have The Right Time for That Back Abundant peruse your current website however I need it and bookmarked aussi Signed up for your RSS feeds. I will be back in gold Perhaps Each Day Two. Credit for That super site.

  • Not long ago, I did not give a lot of thought to leaving comments on site page reports and have placed responses even less. Reading by means of your enjoyable post, will assist me to do so sometimes.
    This is a really good read for me, Must admit that you are one of the best bloggers I ever saw.Thanks for posting this informative article.

  • What a write!! Very informative also easy to understand. Looking for more such posts!! Do you have a myspace? I recommended it on digg. The only thing that it’s missing is a bit of new design. Anyway thank you for this blog.

  • Not long ago, I did not give a lot of thought to leaving comments on site page reports and have placed responses even less. Reading by means of your enjoyable post, will assist me to do so sometimes.
    This is a really good read for me, Must admit that you are one of the best bloggers I ever saw.Thanks for posting this informative article.

  • Fantastic goods from you, man. Ive study ahead of your stuff and youre just amazing "as well. What I enjoy youve got right here, love it Whats your exposant & the way you say it. You make it entertaining and you manage to Even Now help keep it wise. I cannot wait to go-through Additional from you. That year really IS incredible weblog.

  • The essays in this book all have different thesis
    statements because they are making different arguments
    about gangs.

  • Sometimes a human is also an animal - and your theory still stands.

  • Je vous souhaite un succès continu

Les commentaires sont fermés.