21/05/2010

L’ONU et les SIG passent au vert

Rencontre au sommet entre le canton de Genève et les Nations Unies sur le thème « Après Copenhague, comment développer les initiatives locales ? » Réunis à l’invitation des Services industriels de Genève (SIG), une centaine d’invités genevois et internationaux ont écouté Sergei Ordhzonikidze, le directeur général de l’ONUG, Jerry Lengoasa, secrétaire général adjoint de l’Organisation mondiale de la météorologie, Isabel Rochat, conseillère d’Etat en charge de l’énergie, et André Hurter, directeur des SIG, présenter les projets et les stratégies destinées à concrétiser les objectifs de Copenhague. En huit ans, la consommation de fuel de l’ONUG a été réduite de 20% et celle de l’eau de 40% soit une économie de 4,5 millions de dollars. Les SIG collaborent au programme « Greening the UN » grâce notamment à la pose de panneaux solaires et à la centrale de réfrigération et de chauffage avec l’eau du lac. A elle seule, l’ONU représente 2’800 bureaux, 9000 réunions et 16 000 voyages par an. Bref, le potentiel de développement et de coopération en matière d’économies d’énergie est immense.

 


A cette occasion, l’OMM a non seulement rappelé l’inestimable apport du Genevois Horace-Bénédict de Saussure à la climatologie mondiale mais il a annoncé que l’objectif prioritaire de l’agence et de la communauté scientifique était désormais d’affiner les modèles pour permettre des prévisions locales directement utilisables par les élus et les entreprises. Histoire d’éviter le drame du Ghana, qui vient d’achever un barrage inutilisable parce que le régime des eaux s’est modifié entre la décision de construire et la mise en service… Les premiers résultats sont attendus en 2012.

 

****

 

→ Période cruciale pour l’avenir du désarmement. Dès la semaine prochaine, les ambassadeurs et les experts du désarmement se rendront à New York pour trois semaines de négociations sur le renouvellement du Traité de non-prolifération nucléaire. S’ils réussissent, le monde sera un peu plus sûr et la Conférence du désarmement à Genève pourrait s’en trouver relancée, après dix ans de blocage. S’ils échouent, concluez-vous-même…

 

****

→Le Centre Henry Dunant pour le Dialogue humanitaire achève de fêter en beauté son 10e anniversaire en donnant la parole à son nouveau président honoraire, l’ancien ministre des affaires étrangères espagnol Javier Solana. Au cours du dîner qui a suivi, à l’invitation de Thierry Lombard et des anciens ambassadeurs Staehelin et Nordmann,  l’ancien Haut Représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la sécurité a évoqué le rôle de la place diplomatique suisse et confirmé que non, la globalisation n’allait pas faire baisser le rythme des conflits et que, au contraire, de nombreux conflits gelés ou oubliés allaient maintenant émerger au grand jour. De quoi occuper l’équipe et le directeur du Centre, Martin Griffiths, pendant les dix prochaines années.

 

****

 

→Vous ne le saviez pas, mais la Fédération internationale des femmes d’affaires a été fondée en 1930 à la Madeleine à Genève. A l’occasion de son 80e anniversaire, l’équipe dirigeante de BPW international, présidée par l’Américaine Elizabeth Benham, a décidé de revenir sur ses terres d’origine et vient de se faire enregistrer comme ONG genevoise. BPW compte 40 clubs et 2500 membres en Suisse et une trentaine de milliers de membres à travers le monde. Elle décerne notamment le prix Lena pour récompenser les femmes qui ont le plus contribué à la cause féminine ou des familles et collabore activement à la campagne internationale pour un salaire égal.

 

****

 

→Côté droits de l’homme, signalons que le Comité contre la torture a ouvert sa session de printemps en examinant notamment les cas de la France, de la Suisse et du Liechtenstein. Des dix pays sur le gril, tous ont consciencieusement rendu leur rapport, sauf la Syrie. Enfin, le Conseil des droits de l’homme entame sa session consacrée aux examens périodiques universels, qui donne toujours lieu à un impressionnant défilé d’ONG et de délégations ministérielles.

 

 

Les commentaires sont fermés.