29/01/2013

En route vers la posthumanité

Les civilisations, comme les espèces, sont mortelles. C’est un truisme. Dès lors la question se pose : qu’y aura-t-il après l’homme ? Ou plus précisément, compte tenu de notre manie irrépressible de vouloir façonner le futur : que faudrait-il qu’il y ait après l’homme ?
Poser cette question, c’est déjà tirer un trait sur tout ce qui a plus ou moins sous-tendu la grande marche humaine depuis des siècles, à savoir l’humanisme, cette doctrine qui met la personne humaine au centre, sinon au-dessus de tout le reste (la nature et les animaux pour certains, Dieu pour d’autres). S’il n’a pas tout à fait réussi à pacifier l’homme et à l’élever au-dessus de sa condition, l’humanisme est malgré tout à l’origine de remarquables succès : on lui doit la culture, les arts, la science, une certaine éthique à l’égard de lui-même et des autres. Mais tout indique aujourd’hui que l’humanisme traditionnel est arrivé à bout de souffle.
L’holocauste et d’autres génocides ont fait douter de la capacité de l’homme à respecter la personne humaine. Et la tendance à un matérialisme effréné, qui gomme toute aspiration à la spiritualité et qui méprise les autres catégories du monde vivant, les animaux et les végétaux, met tous les jours en évidence les failles du vieil humanisme. La consommation comme horizon indépassable de la vie humaine, n’est pas un humanisme.

Lire la suite

21/01/2013

Gouverner un canton, développer une région

C’était le sujet de la rencontre électorale organisée par le PDC à Collonge-Bellerive jeudi dernier. Qu’est-ce que gouverner un petit territoire dans un monde en crise ? était la question qui m’était posée en particulier. Je vous livre l’essentiel de ma réponse : c’est une question importante pour deux raisons.
La première, c’est que je suis un fan et un pratiquant de la région depuis 40 ans. J’ai commencé à pratiquer la région à l’âge de 12 ans en venant faire mon collège au Bouveret au bord du lac, puis en passant, à 18 ans, une année à Thonon au Lycée Saint-Joseph pour terminer mon bac, que j’ai passé à Annemasse et à Annecy, avant de m’installer définitivement à Genève il y a 37 ans. Je n’en ai plus bougé, mais j’ai recommencé à pérégriner professionnellement, sur l’autre rive cette fois, puisque j’ai pendulé pendant quatre ans à Lausanne quand j’ai travaillé pour le Magazine Bilan et le Nouveau Quotidien. C’est dire que j’ai arpenté la région franco-valdo-genevoise dans tous les sens. C’est d’ailleurs à Bilan, il y a 20 ans, que nous avons commencé à faire émerger dans la conscience des Genevois la notion de « croissant d’argent lémanique », par opposition au « triangle d’or zurichois », en association avec l’IREC à Lausanne et l’AGEDRI (association genevoise pour le développement des relations interrégionales) à Genève. Avec Paul Gilliand et Pierre Milleret, ancien député et président du Grand Conseil PDC, nous avions d’ailleurs organisé à la Cité universitaire un grand colloque de l’AGEDRI sur ce thème, en 1990, colloque qui avait fait date.

Lire la suite

16/01/2013

"Abolir les impôts..."

La campagne pour les élections 2013 est ouverte et je ne peux résister au plaisir de vous citer le petit texte que mon ami JCF de Dardagny m'a envoyé pour accompagner ses voeux en cette année des hannetons: "Suppression de la politique. Abolition des impôts. Electrocution des régisseurs. Création de six jours fériés par semaine. Création d'habitations ouvrières à l'Ile Rousseau. Paiement des ouvriers trois mois à l'avance comme pour les loyers. Rétablissement des gardes municipaux à cheval. Transfert de Céligny sur le canton. Libre émission de fausse monnaie. Transfert de la caserne de la gendarmerie à Hermance. Diminution du prix du sel."
Tel était le programme électoral de Guguss et Polyte (Louis Bron et A. Gantner) qui animaient un journal humoristique dans notre bonne ville de Piogre au début des années 1900. Je ne vous promets pas de reprendre tout ce programme à mon compte (quoique certaines propositions donnent sérieusement à réfléchir...) ni de le réaliser intégralement si je suis élu, mais je vous invite cordialement à venir découvrir nos idées et projets à l'occasion des rencontres publiques organisées par le PDC pour départager ses trois candidats. Premier rendez-vous demain soir jeudi à 20h à la salle communale de Collonge-Bellerive sur le thème "gouverner un canton, développer une région" avec Luc Barthassat, Serge dal Busco et votre serviteur.

08/01/2013

Ces pierres qui changent le destin

Si un simple caillou turc parvient à changer l'avenir du Valais, pourquoi des milliards de tonnes de schistes ne changeraient-ils pas le destin de la planète ?Si on ne sait pas encore comment la pierre turque va influer sur la vie des Valaisans, on peut en revanche mieux estimer combien l'exploitation des gaz de schiste va refaçonner la géographie et l'histoire des prochaines décennies.
La nouvelle est en effet sortie il y a quelques semaines, mais sans qu'on en prenne vraiment toute la mesure: grâce au gaz et au schiste, les Etats-Unis redeviendront le premier producteur mondial de pétrole et retrouveront leur indépendance énergétique dès 2020, c'est à dire demain. Quant à la Chine, elle possède aussi de grandes réserves dans ses déserts occidentaux.Alors que l'Europe, elle, devra se contenter de racler les fonds de tiroir lorrains et polonais pour récupérer quelques barils du précieux liquide.
Si tout cela est vrai, et il n'y a pas de raison d'en douter, la face du monde en sera complètement bouleversée.

Lire la suite

09:06 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0)