25/02/2013

2030, la métropole rêvée

(Thème de la rencontre organisée par le PDC à Lancy)
Quelle Genève voulons-nous ? C’est au fond la question qui nous est posée à travers la question "Quelle vision pour Genève en 20130 et comment y arriver?". A mes yeux, cette réponse peut se résumer en cinq points :

1/nous voulons une Genève plus sûre. L’insécurité mine nos concitoyens mais elle sape aussi les bases de notre économie en pénalisant le commerce et les PME, en semant le doute dans les multinationales et en menaçant la Genève internationale. Rétablir la sécurité, investir dans la police, la justice et les prisons, restaurer l’autorité de l’Etat sont des tâches prioritaires pour les dix ans qui viennent. Nous devons soutenir les efforts de nos magistrats Olivier Jornot, Pierre Maudet et Guillaume Barazzone, en coordination avec les Français, qui connaissent les mêmes problèmes.

2/nous voulons une Genève plus innovante : la force de Genève, sa seule matière première, c’est sa matière grise, ses cerveaux. Il faut absolument soutenir et développer les investissements dans la formation, à tous les niveaux, de l’apprentissage aux docteurs en neurobiologie. Les efforts pour former les jeunes en rupture et ceux consentis pour former des chercheurs de pointe en biotechnologie ou en finance internationale visent le même but : assurer les emplois de demain. Car il faut savoir que les emplois sont aujourd’hui plus créés par les PME, les biotechs et les start-ups innovatrices que par les grandes entreprises, qui rachètent les petites pour croître.


3/Nous voulons une Genève plus verte : Genève est le siège de l’Organisation météorologique mondiale et du Groupe d’étude sur le réchauffement climatique. Privilégions les énergies renouvelables et les économies d’énergie. Cessons cette stupide guerre des transports, ce combat stérile entre pro-bagnoles et pro-vélos. Construisons des logements, mais sans gaspiller le terrain avec des immeubles trop bas, et créons des zones d’activités mixtes plus denses et économes en espace. Développons massivement les transports publics, construisons la traversée du lac pour fluidifier le trafic privé à l’extérieur et aménageons des centres-villes accueillants, chaleureux.

4/nous voulons une Genève plus juste : la croissance, comme les charges, doivent être partagées. Il est malsain que les gains de productivité du travail soient monopolisés par une poignée de gens surpayés alors que les classes moyennes passent à la caisse et que le nombre de working poors augmente. Une bonne fiscalité est fiscalité raisonnable et équitable. Chaque citoyen doit aussi être un contribuable : personne ne doit échapper à l’impôt, ni les riches, ni les moins riches, sous peine de créer une classe d’assistés. Et osons réformer la fiscalité des entreprises afin de les garder dans le canton.

5/nous voulons une Genève ouverte et confiante en son avenir. Enfermée dans ses fortifications, Genève a connu une crise du logement pendant des siècles. Repliée sur son minuscule territoire, elle connait les mêmes problèmes aujourd’hui. Sachons voir au-dessus des frontières et des différences pour bâtir la Genève métropolitaine de demain. En investissant dans les infrastructures de logement et de transport mais aussi dans l’humain, la culture, la formation, l’intégration des voisins français et des étrangers, en évitant la confrontation et la stigmatisation.

Pendant des décennies, Genève a été un modèle envié, sur le plan de ses institutions, de sa vitalité économique, de sa qualité de vie et de la préservation de son cadre environnemental, de ses initiatives morales et intellectuelles : je souhaite qu’elle conserve et développe son génie propre dans un contexte devenu mondiale et beaucoup plus compétitif.
Et pour y parvenir – ce sera ma conclusion - la Genève qu’il nous faut en 2030, c’est une Genève plus démocrate-chrétienne. Car vouloir plus de sécurité, miser sur l’innovation pour développer l’économie, être plus respectueux de l’environnement, se soucier d’équité sociale et avoir confiance dans l’avenir, ce sont ces valeurs démocrates-chrétiennes-là qui nous indiquent la voie à suivre pour atteindre cet objectif.



Les commentaires sont fermés.