23/03/2016

Genève s’investit


→La nouvelle est locale mais aussi internationale et elle n’a pas encore pénétré dans les arcanes du palais des Nations, entièrement absorbé par les négociations sur la Syrie. Il faut donc la répéter : à la suite du Conseil fédéral, Genève a donc présenté son rapport sur la Genève internationale. Le canton contribuera pour 70 millions à la rénovation du siège de l’ONU et s’engage sur 17 mesures groupées en 6 axes de soutien. Lesquels consistent à renforcer le dispositif d’accueil, développer le réseau de savoir-faire, universaliser les représentations des Etats, promouvoir les partenariats, améliorer la communication et mieux coordonner l’action. Pour la première fois, l’ensemble des services, activités, aides, acteurs, institutions et priorités d’importance cantonale sont définis de façon exhaustive. Dont acte.


***

→La Syrie est donc au cœur des débats. Depuis le 14 mars et pendant les prochains six mois, on s’attend à ce que les nouvelles installations du Palais des Nations soient activement sollicitées. On en a peu parlé, mais Genève est désormais dotée d’un nouvel instrument destiné à faciliter ce genre de rencontres, extrêmement sensibles. Le sous-sol de la Salle des Assemblées a été entièrement refait, avec une salle plénière mais aussi différentes salles de réunion et des entrées séparées de façon à accueillir les différentes délégations sans qu’elles se rencontrent. Et le tout a été entièrement sécurisé pour contrer à la fois les attaques malveillantes mais aussi les regards trop curieux des journalistes… Pour l’instant, ça marche !

Les commentaires sont fermés.