06/03/2017

Penelope Fillon, loyale jusqu’au bout !

Au début de l’affaire Fillon, comme tout le monde, j’ai été choqué. Comment cet homme qui prêchait l’intégrité avait-il pu engager sa femme et la payer 900 000 euros sur les deniers publics pour un emploi présumé fictif, et à tout le moins discutable ?
Puis, les semaines passant sans que le harcèlement des médias et de la justice ne faiblisse malgré l’absence de preuves ou d’éléments nouveaux, le doute et le malaise ont grandi.
Pourquoi cet acharnement contre cet homme – et surtout contre cette femme – qui n’avaient rien fait d’autre que ce font des dizaines de députés français de tous bords sans provoquer aucun émoi ? Et pourquoi les 120 000 euros de frais de bouche intempestifs d’Emmanuel Macron ont-ils passé comme une lettre à la poste sans susciter le moindre intérêt médiatique ?
Une fois de plus, le comportement à deux vitesses des médias et de la justice est en cause. Et au-delà, l’énorme hypocrisie sélective qui consiste à s’indigner contre un comportement légal mais moralement critiquable et à absoudre un comportement illégal mais moralement plus admissible.
Quand la morale l’emporte sur la légalité dans une République, il y a pourtant du souci à se faire pour l’état de droit.
Mais le principal de cette affaire n’est pas là : elle est dans l’énorme et abjecte injustice faite à Penelope Fillon, qui porte décidément bien son prénom.

Lire la suite

09:53 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (17)

03/03/2017

Désarmement, échec collectif

20 ans de blocages ! La session 2017 de la Conférence du désarmement a ouvert ses travaux sur les mêmes impasses. Cette semaine une dizaine de ministres devraient venir y délivrer leur message. Dans le même néant, personne n’osant faire un geste ni déplorer ce qui est en train de tourner à l’échec collectif grave. Curieusement, les blocages ne viennent pas que des grandes puissances mais aussi des « petits » pays nucléaires qui ne veulent pas qu’on mette le nez dans leurs affaires… La semaine dernière, la présidence russe avait pris l’initiative d’une séance informelle consacrée au 110e anniversaire de la grande Conférence de la Paix de La Haye. Une étape fondatrice, qui avait fait date dans l’histoire du désarmement. Puisse l’esprit de la Haye souffler sur Genève !

***

→La grande messe annuelle des droits de l’homme va débuter cette semaine (voir ci-contre). On notera qu’elle a été précédée par une intéressante conférence régionale consacrée à une « approche des situations de conflit dans la région arabe basée », à l’initiative du Qatar et du Haut-Commissariat, représenté par Kathy Gilmore. 200 représentants de gouvernements, d’ONG et de diverses organisations arabes ont débattu des causes des guerres régionales, de la prévention des conflits et du rôle des organisations de promotion des droits de l’Homme dans la société. Dans une région peu démocratique et ensanglantée par les guerres d’Irak, de Libye, de Syrie et du Yémen, et dans laquelle tous les Etats ont beaucoup à se reprocher, cela n’était pas anodin.

***

Lire la suite