29/09/2017

ONU et Croix-Rouge à cœur ouvert

L’automne, saison des portes ouvertes ! Le samedi 7 octobre, l’ONU s’ouvrira au public pour la dernière fois avant sa rénovation complète. Dernière occasion pour visiter le Palais des Nations dans son jus d’origine! Dimanche dernier, c’était la Croix-Rouge qui organisait sa journée « Rencontrez les humanitaires », avec notamment un débat entre Yves Daccord, directeur général du CICR, et Pascale Meige, directrice des catastrophes et des crises à la Fédération, chez Roger Mayou, le directeur du Musée international de la Croix-Rouge. Réflexion intéressante sur la notion d’urgence, qui s’efface devant les crises qui durent. Bonne surprise : énormément de jeunes ! Et l’après-midi, c’était la Croix-Rouge genevoise qui recevait la population genevoise autour d’un brunch familial à Compesières.


***

→Autre souci, les ravages des OGM en Colombie. Le sujet parait exotique, mais il est emblématique des problèmes posés par les semences transgéniques. Outre leurs effets environnementaux et sanitaires, les OGM découragent la production des populations indigènes et favorisent les gros propriétaires tournés vers l’exportation, accusent Swissaid et German Velez du Grupo Semillas de Colombie. Avec pour résultat paradoxal d’affaiblir l’agriculture locale! Autosuffisante en 1990, la Colombie a en effet importé 13 millions de tonnes de blé, de soya et de mais en 2016. Cherchez l’erreur !

***

→Taiwan, reléguée par la Chine sur un strapontin en fond de salle, cherche se faire une place sur la scène internationale. Elle y arrive en multipliant les invitations de voyage pour journalistes et politiciens et en organisant des congrès internationaux. Le prochain aura lieu en novembre prochain et regroupera tous les grands hôpitaux du monde à l’invitation de la Fédération internationale des hôpitaux dont le siège est à Genève. En point de mire, le rôle du patient, la cybersécurité et les attaques de hackers, le gaspillage et la mesure des performances hospitalières.

Les commentaires sont fermés.