Planète bleue en campagne : le tour des communes genevoises à pied

Imprimer


1e étape : Genève – Genthod en passant par Pregny-Chambésy et Bellevue
Comment faire campagne sans trésor de guerre, sans agence de relations publiques grassement payée, sans lobbies prêt à débourser (soit disant sans espérance de retour) ?
Réponse : en faisant le plus possible soi-même ! Et si possible en respectant ses engagements électoraux pour une planète durable.
C’est avec cet esprit que je me suis lancé hier matin dans une tournée électorale des 45 communes genevoises à pied. Je me suis donné 15 jours. A raison de 3 communes par jour et quelques ampoules aux pieds, ce devrait être possible.
Départ donc en ce premier jour d’automne ensoleillé de Roches-Malagnou, les Tranchées, la Vieille Ville, le Palais Eynard, la Corraterie, Saint-Gervais, les Pâquis, le quartier des Nations, la cantine du CICR, Pregny-Chambésy, le bois de Foretaille, Bellevue, les Tuileries, Genthod, la route de Collex et retour à Bellevue par le chemin de la Chênaie. Soit 30 kilomètres en 10 heures et 1200 flyers distribués dans les boites aux lettres ou aux passants rencontrés. Pas si mal pour un premier jour.
Première impression : je savais ce canton bigarré, mais jamais à ce point ! Quel prodigieux mélange de langues, de couleurs de peau, de patronymes pas évidents à prononcer. Genève est devenu un canton très baroque. Deuxième impression : un nombre sidérant de chantiers. Partout des grues, des camions, des camionnettes d’ouvriers, des rues éventrées, des lotissements en construction, des villas en rénovation. Une frénésie de construction semble s’être emparée du canton.
Troisième impression : des belles rencontres. Beaucoup de connaissances pas vues depuis longtemps, à la terrasse des cafés, sur les trottoirs ou sortant de la poste. Enormément d’inconnus évidemment, plutôt agréablement surpris par la démarche. Pas mal d’irréductibles aussi : l’environnement polarise et beaucoup ne croient pas à la crise climatique. Si la prise de conscience progresse, le combat est encore très, très loin d’être gagné…
Demain mardi, voyage à l’extrême-orient du canton : Versoix et Céligny.

Lien permanent 2 commentaires

Commentaires

  • Bon courage! Et quel engagement! Quelle fougue!
    Bravo!

    Tous les autres candidats vont passer pour des planqués après votre initiative!

  • Vous me rappelez Charly Schwarz qui distribuait des pommes aux automobilistes devant l'OMC.

Les commentaires sont fermés.